Tous les articles par vero.verdon

Semaine Bleue

Semaine bleue : être créatif et citoyen à tout âge

S’investir dans la vie sociale, développer sa créativité, du lundi 12 au samedi 17 octobre, les aînés sont invités à des cafés seniors, théâtre, animations intergénérationnelles, conférences…

semaine-bleue-etre-creatif-et-citoyen-tout-age

Lancée en 1951, la Journée des vieillards créée par le ministère de la Santé publique et de la Population est devenue une Semaine bleue en 1977. À chaque fois, un thème national est développé.

Cette année, il sera « À tout âge, créatif et citoyen ». La semaine se déroulera du lundi 12 au samedi 17 octobre à raison d’une animation par jour. « Et si la vieillesse et l’avancée en âge, au lieu d’être appréhendées comme un déclin, se concevaient comme une opportunité et une chance pour mieux s’investir dans la vie sociale, à partir d’une créativité retrouvée ! » C’est le sens du message de la Semaine bleue.

Lundi 21 octobre. Café senior sur le thème « La révolution de l’âge aura-t-elle lieu ? ». Il sera animé par Hervé Hudebine, enseignant-chercheur en sociologie, de 14 h à 16 h, à l’espace Kerjézéquel. La future loi dite « D’adaptation de la société au vieillissement » sera abordée.

Mardi 13 octobre. Théâtre La 3e vie de Jacqueline. La pièce sera suivie par un débat à l’occasion d’un café rencontre organisé par les CCAS et les associations locales d’aide et de loisirs ouvertes aux retraités. À 14 h, à l’espace Kerjézéquel (accès à la salle dès 13 h 30).

semaine-bleue-un-debat-sur-le-vieillissement

Mercredi 14 octobre. Animations intergénérationnelles. Dès 13 h 30, au lycée du Cleusmeur. Les jeunes du lycée ouvrent leurs salles de travaux pratiques. Ces échanges seront suivis de jeux bretons et d’un goûter.

Jeudi 15 octobre. Conférence-débat sur le thème « Vieillir, quelle chance ! ». Animée par Michel Billé, cette rencontre est organisée par l’Université du temps libre (UTL). Dès 14 h, à l’espace Kerjézéquel.

Vendredi 16 octobre. Concours de dominos sur les trois sites du centre hospitalier de Lesneven. De 14 à 15 h au Cleusmeur, au Dorguen et à Ty Maudez. Le jeu sera suivi d’un goûter.

Samedi 17 octobre. Information sur le conseil de vie sociale en Ehpad. L’association BVE 29 (Bien vieillir ensemble Finistère) organise une information à l’intention de tous les publics (familles, résidents, citoyens) intéressés par la perte d’autonomie des aînés. Le conseil de vie sociale en Ehpad : quel est son rôle, son fonctionnement, sa composition ? Suivra un moment d’échange avec le public. De 14 h à 16 h 30, à la maison d’accueil de Lesneven.

Semaine Bleue, un débat sur le vieillissement

Lundi, la semaine bleue s’est ouverte par un café senior sur le thème : la révolution de l’âge aura-t-elle lieu ? Hervé Hudebine, enseignant chercheur en sociologie, est intervenu à l’espace Kerjézéquel de Lesneven.

La future loi dite d’adaptation de la société au vieillissement est venue rapidement au centre des débats : « Il faut anticiper les conséquences du vieillissement de la population. En 2060, un tiers des Français aura plus de 60 ans. Les plus de 85 ans seront près de 5 millions, contre 1,4 million aujourd’hui. »

Mercredi 28 et jeudi 29 octobre 2015, le Sénat examinera le projet de loi d’adaptation de la société au vieillissement, adopté par l’Assemblée nationale.

Rénovation de l’habitat collectif pour personnes âgées, prise en charge des personnes en perte d’autonomie, le projet de loi d’orientation et de programmation aborde tous les aspects liés à la nécessaire adaptation de la société au vieillissement.

Il repose sur trois piliers : l’anticipation de la perte d’autonomie, l’adaptation de la société et l’accompagnement des personnes. Chantal Guittet, députée, est intervenue dans le débat : « Le département est déjà bien engagé sur ce terrain en ayant opté pour des Ehpad publics et non privés. »

Ouest-France du 14 octobre 2015

Lesneven. Semaine bleue : entre dominos et tablettes numériques

 Dans le quartier du Cleusmeur, deux bâtiments se font face : la résidence pour personnes âgées et le lycée. La Semaine bleue a donné l’occasion de belles rencontres.

Depuis longtemps, cette voie n’est plus une frontière : l’enseignement au lycée du Cleusmeur est en grande partie axé sur les services à la personne.

L’établissement a ouvert ses portes pour accueillir les retraités et les personnes âgées du bâtiment d’en face, mais aussi toute personne intéressée par les animations de la Semaine bleue.

des-liens-se-sont-crees

Dans les salles de travaux pratiques, les anciens ont découvert diverses animations : l’informatique et la cuisine, ou bien des ateliers d’écriture, de bricolage et des jeux bretons. Selon les ateliers, les rôles s’inversent !

Ouest-France du 16 octobre 2015

Semaine bleue. Échanges intergénérationnels

Des liens se sont créés lors des ateliers proposés au lycée du Cleusmeur, à l’occasion de la Semaine bleue. La Semaine bleue, la semaine des retraités et personnes âgées, bat son plein. Après un café seniors sur le thème « La révolution de l’âge aura-t-elle lieu ? », lundi, au complexe de Kerjézéquel, et un théâtre-débat, « La troisième vie de Jacqueline », mardi, à l’Arvorik, c’est au lycée du Cleusmeur, mercredi, que les aînés avaient rendez-vous.

semaine-bleue-entre-dominos-et-tablettes-numeriques

Partages de connaissances Les élèves de l’établissement les y attendaient pour partager avec eux différentes activités : bricolage, cuisine, jeux bretons, couture, écriture, etc. « J’étais venue avec mes questions et j’ai eu les réponses (…) j’ai appris plein de choses », se réjouissait cette bénévole d’un club d’aînés de la communauté venue participer à l’atelier informatique, notamment, pour résoudre quelques difficultés sur la manipulation d’un tableur.

Initiation aux premiers secours

Nous sommes actuellement en terminale bac pro services aux personnes et aux territoires au lycée du Cleusmeur à Lesneven. Nous devons réaliser une action auprès d’un public. Pour cela nous devons monter un  projet. Nous avons choisi de faire une initiation aux premiers secours mais aussi de faire visiter la caserne des pompiers. Nous devons mettre notre projet en place, prendre contact avec des partenaires susceptibles d’accepter notre projet, effectuer notre action et contacter la presse le jour de l’action.

secourismae2

Public visé : Une classe de CM2secourisme1
A l’école de l’Argoat : Initiation aux premiers secours :
.
Protection des personnes
.
Alerte des secours
. Brûlures
. P
laies (sans saignement abondant)

  •  A la caserne :
    .
    Visite de la caserne des pompiers avec un ou plusieurs pompiers.

    pompiers

    Retour a l’école :
    .
    Questionnaire bilan
    .
    Goûter

Chloé, Margaux, Alexia & Annaëlle

 

Art-thérapie à la résidence St Michel

Nous sommes actuellement en Terminale Bac Pro Services aux Personnes et aux Territoires au lycée du Cleusmeur à Lesneven. Nous devons mener un projet en relation avec une structure de service aux personnes qui compte pour notre examen.

arttherapie1

 L’objectif de l’action professionnelle a pour objectif de mettre en oeuvre diverses compétences acquises lors de notre formation et des stages, à savoir : l’autonomie, le travail d’équipe, une nouvelle expérience, la communication, le relationnel…

Nous avons choisi de monter une action professionnelle d’ « Art thérapie  » à destination des personnes du PASA de la maison de retraire St Michel à Plougourvest en lien avec les animatrices de la structure,  l’association France Alzheimer 29 et Anna Valentine animatrice en art plastique.

 Le mardi 20 Janvier 2015 : Faire une après midi peinture avec 7 résidents, et réaliser une fresque pour qu’ils puissent s’exprimer et  garder ensuite des traces de leurs réalisations avec l’encadrement d’Anna Valentine.

 Le jeudi 22 Janvier 2015 : Réaliser avec l’aide des bénévoles de France Alzheimer un café mémoire pour exprimer leurs ressentis sur l’atelier proposé et échanger sur divers sujets. Nous avons prévu également des gâteaux pour cet échange.

 Afin de financer le projet nous avons réalisé une opération de vente de gâteaux bretons de l’entreprise Berrou à Goulven qui nous a permis de récuperer 150 € pour l’action.

  Les objectifs de cet l’atelier sont : arttherapie2
 – Lutter contre l’isolement
 – Plaisir de réalisation
– Détente
– Maintenir la dextérité de la personne âgée
– Permettre les échanges avec les autres….

Nous avons passé une agréable après-midi, où nous avons été surprises de l’enthousiasme des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer  et de la fresque réalisée. Nous attendons avec impatience le café mémoire pour savoir ce que notre projet a apporté.

 Anais Jacolot, Mélanie Kolabuck et Aurélie Quéméneur. 

Les troubles « Dys »

Dyslexie et dysphasie expliquées aux collégiens

dysphasieQuatre lycéens en classe de terminale Sapat ont réalisé une action professionnel-le qui consistait à informer les élèves de 6ème et 5ème de Saint-Jean-de-le-croix du Relecq-Kerhuon sur la dysphasie et la dyslexie. « Nous avions autour de nous deux personnes présentant ces troublent, qui concernent environ 7% de la population, soit 4 620 000 personnes ! » expliquent les 4 lycéens du Cleusmeur.

« Certains jeunes ont du mal à s’intégrer à l’école, et dans la société, ce pourquoi nous souhaitions faire connaître ce qu’on appelle les « Dys » pour dysfonctionnements. »

Les « Dys » se manifestent de plusieurs façons. La dysgraphie est un trouble de l’apprentissage et de l’utilisation de l’écriture et du dessin. La dyspraxie, un trouble affectant l’exécution de gestes de la vie courante. La dyscalculie, un trouble d’apprentissage du calcul et des notions numériques. La dysphasie, un trouble de l’apprentissage de la lecture. La dysorthographie, un trouble de l’apprentissage de la grammaire et de l’orthographe.

Face à ces difficultés, des aménagements peuvent être envisagés dans le cadre scolaire, à travers le Projet d’Accueil Individualisé (PAI) ; le Projet Personnalisé de Réussite Educative (PPRE) ou encore le Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS).

Epicerie Solidaire

« Un goûter sympathique à l’épicerie solidaire de Lesneven »

 Dans le cadre du Bac Pro, nous devons réaliser une action professionnelle qui comepicerie-sociale-trois-lyceennes-regalent_2194108_639x405[1]pte pour notre examen, nous avons donc choisi de faire un projet auprès des bénéficiaires de l’épicerie solidaire de Lesneven pour partager un moment avec eux avant les fêtes de Noël. Delphine Buors, respon-sable de l’épicerie nous a encadrées depuis le début de notre action.

 Dans ce projet nous avons réalisé un goûter en préparant différents gâteaux comme, des sablés, des cupkakes, des roses des sables et un roulé au nutella et avons invité les bénéficiaires à le partager avec nous.

 L’objectif est de passer avec eux un moment convivial à travers d’échanges et leurs apporter un peu de chaleur au moment des fêtes. Pour nous, il était important de montrer que des jeunes peuvent s’investir et s’impliquer dans un projet auprès de personnes en difficulté.

 Cette action a permis de développer différentes capacités professionnelles, comme l’autonomie, la communication, le service aux autres et même l’informatique puisque nous avons réalisé un livret de recettes sur le logiciel scribus (PAO). A la fin de cette action, nous leur avons offert à chacun un livret de recettes.

 Nous avons beaucoup apprécié travailler en groupe autour de ce projet et nous remercions donc Delphine Buors de nous avoir donné la possibilité de passer un moment très agréable avec les personnes que l’épicerie solidaire aide.

Intervention sur la Maladie Alzheimer

Les lycéens du Cleusmeur informés sur la maladie d’Alzheimer

 

Article paru dans le Ouest-france du vendredi 21 mars 2014

photo 1ères bac pro maladie alzheimerLes élèves de première bac pro Sapat (Service à la Personne et aux Territoires) seront proba-blement confrontés, lors de leurs stages et plus tard dans le cadre professionnel, à des personnes atteintes de la maladie Alzheimer. Afin de les informer sur celle-ci, Véronique Verdon, enseignante au lycée du Cleusmeur, a fait appel à Joël Jaouen, président de l’association France Alzheimer 29, et aussi administrateur national, pour parler de cette maladie.  « France Alzheimer est une association de familles, explique Joël Jaouen. Nous faisons des propositions et dans le moment, sur le reste à charge des familles », explique t-il. Joël Jaouen a basé son propos sur son propre vécu et l’accompagnement d’une personne atteinte de la maldie Alzheimer.

Dans le prolongement de cette information, les élèves auront des cours sur les maladies neurologiques, notamment Parkinson et Alzheimer. Il y a également des projets de rencontres entre les bénévoles de l’association. « Nous voulons que le public ait un autre regerd sur les malades », explique Joël Jaouen.

Article paru dans le télégramme du vendredi 21 mars 2014

Alzheimer. Des lycéens concernés

Les jeunes lycéens du bac pro Sapat se sont informés de près sur la maladie d’Alzheimer qu’ils risquent de cotoyer au cours de leurs futurs stage et vie professionnelle.

Lundi, à l’invitation d’une de leurs enseignants, Véronique Verdon, les élèves de première bac professionnel Sapat (Services aux personnes et aux territoires) ont reçu la visite de Joël Jaouen, administrateur de l’association « France Alzheimer » et président départemental. « C’est une association de familles », a-t-il rappelé. Ce fut l’occasion pour les jeunes d’en savoir plus sur une maladie à laquelle ils seront très probablement confrontés au cours de leur scolarité, lors des stages, comme de leur future vie professionnelle.

Idées préconçues

L’échange s’est fait sans langue de bois, l’intervenant utilisant sa propre expérience d’accompagnement d’une personne malade. Pour aller plus loin, continuer à faire tomber certaines idées préconçues et à s’informer, d’autres rendez-vous sont programmés. Les élèves bénéficieront ainsi de cours sur les maladies neurologiques, à commencer par celles de Parkinson et d’Alzheimer, et seront, certainement, amenés à rencontrer d’autres bénévoles, d’autres témoins.