Du cauchemar à la féerie en poésie

Du cauchemar à la féerie en poésie

 

Notre professeur de français en classe de 1ère bac pro, a eu comme projet personnel de réaliser un mémoire. Son idée était de travailler avec les classes de 1ère, car elle a remarqué que cette année les élèves rendaient beaucoup de copies blanches surtout dans les classes de premières. Pour aboutir à son projet, la professeur s’est intéressée sur le sujet des brouillons, sa problématique était “ En quoi le brouillon peut-il éviter les copies blanches ? ”

La professeur de français a commencé une séquence sur les poèmes, elle à donc fait travailler l’imagination de ses élèves au travers de divers exercices. (écriture et lecture)

Ensuite elle leur a demandé de réaliser un poème en s’inspirant du poème de Aloysius Bertrand “ Un rêve ”.Elle leur à demander de rendre le brouillon en même temps travail Il y avait 3 thèmes proposés :

-Libre en respectant le thème Aloysuis Bertrand
-Féerique
-Cauchemardesque

Elle voulait devenir institutrice puis professeur de français par amour de la langue française et des élèves.

Quelques exemples de poèmes réalisés :

   Il faisait nuit, ce furent d’abord, ainsi j’ai vu, ainsi je raconte, un vieux château hanté aux volets fermés qui laissaient passer la pénombre de la lune, cette lueur de feu menant à un grand escalier aux marches grinçantes et cette salle où les gens sont condamnés à passer l’éternité.
   Ce furent ensuite ainsi j’ai entendu ainsi je raconte, des bruits provenant du grenier qui glacent le sang, le rire strident d’un petit garçon et entre ces quatre murs les cris qui se taisent.
   Ce furent enfin, ainsi s’acheva le rêve, ainsi je raconte, un homme vêtu de noir brandissant un faux devant moi, le petit garçon c’était moi, je ressentis une forte douleur au cœur comme s’il venait de posséder mon âme. 

Marianne  Naomi  Cheyenne